Rémy Aron
Posted on août 14, 2018 by Rémy ARON on Actu

Message de Gérard Fromanger
Reçu par SMS
Le Dimanche 15 juillet 2018
À 13h40

Bonjour cher Rémy, du fin fond de la Toscane, dans l’atelier en train de peindre et mettant un peu d’ordre dans les livres et revues qui s’accumulent, je tombe sur ton beau livre « Rémy Aron, le temps suspendu » et je prends cette plume électromagnétique pour te dire combien ton œuvre me touche en me rappelant une réflexion d’Alberto Giacometti : « il y’a des choses que je répète car elles n’ont jamais été assez dites ». Tu fais partie de cette lignée, Cézanne, Picasso, De Chirico-Francis Gruber-Giorgio Morandi-alberto Giacometti, Cubisme, Futurisme, peinture métaphysique, réalisme magique, surréalisme, etc… bien sûr toutes ces périodes nous plongent dans un, disons, « passé moderne » mais aussi et surtout dans une profondeur qui nous rappelle à nos fondamentaux et que c’est de là, de ce socle, qu’un langage neuf peut /doit naître. Tu te colles à ce travail ardu sans concession à l’air du temps avec une simplicité, une virtuosité et une exigence émouvantes et justes.

Avec amitié,
Gérard Fromanger
Reçu par SMS
Le Dimanche 15 juillet 2018
À 13h40

亲爱的雷米,我在托斯卡纳深处的画室里一边画画,一边整理画室里堆积越来越多的书籍和杂志的时候,突然看到了你的那本精美的《雷米·艾融——停顿的时间》。于是,我拿起这根电磁笔,想让你知道你的这本书让我如此感动,并且让我回想起阿尔伯托·贾科梅蒂(Alberto Giacometti)的思考:“有些事情我要重复,因为它们从来都没有被说够”。你属于这一个血脉:塞尚、毕加索、德·基里科(Giorgio de Chirico)、弗朗西斯·格吕贝(Francis Gruber)、乔治·莫兰迪(Giorgio Morandi)、阿尔伯托·贾科梅蒂、立体主义、未来主义、形而上学绘画、魔幻现实主义、超现实主义等等……当然,所有这些时期都让我们沉浸到一种“过去的现代”,而同时让我们进入一种回到根基的深度。而正是在这个基础之上,一种新的语言才能够/应该产生出来。你紧跟时代,以一种简单直接,而且充满力量和令人感动的严格而正确的方式,毫不退缩地坚持着这一使命。
友好地
热拉尔·弗罗芒热(Gérard Fromanger)
通过短信于2018年7月15日13点40分收到

Join the discussion 1 Comment

  • Reply

    francoise Callier

    septembre 28, 2018 at 12:57

    Je suis complètement d’accord avec Gerard Fromanger. Merci de nous présenter aussi clairement cette voie. Justement, bien que débutante en peinture T’Chan depuis 4 ans avec Robert Faure, après avoir appris à dessiner et peindre de multiples façons, dont une dizaine d’année à tisser des tapisseries aux Gobelins, je me retrouve tout à fait dans la philosophie de remy Aron.
    Ma foi, ce serait avec plaisir que je vous rencontrerais, vous même, Remy Aron, ou votre association, lors d’un de mes passage à Paris.
    Si vous avez la gentillesse de m’indiquer comment vous joindre, je ne manquerais pas de le faire.
    Bien respectueusement, Françoise Callier

Laisser un commentaire